QUAND VOUS NE SAVEZ PLUS QUOI FAIRE

Introduction

Vous savez si vous prenez des gens et vous les exposer volontairement à  des choses qu’ils évitent et dont ils ont peur et qu’ils savent qu’ils doivent surmonter afin d’atteindre leurs objectifs, leurs objectifs auto-définit,

Si vous pouvez enseigner aux gens à tenir tête aux choses qui leur font peur, ils deviennent plus forts.

Et vous ne savez pas quelles sont les limites à cela et vous pourriez vous demandez, si pendant dix ans, vous n’aviez évité ce que vous saviez que deviez faire par votre propre définition, au sein de la structure de valeur quez vous avez créé, dans la mesure où vous avez fait ça,  à quoi ressembleriez vous ?

Sommaire

Qui est Jordan Peterson ?

Jordan Bernt Peterson (né le 12 juin 1962) est professeur canadien de psychologie à l’Université de Toronto,psychologue clinicienet personnalité youTube. Il a commencé à recevoir une attention généralisée à la fin des années 2010 pour ses vues sur les questions culturelles et politiques, souvent décrites comme conservatrices.

Discours du professeur JORDAN PETERSON

Vous savez, il y a des gens remarquables qui viennent dans le monde de temps à temps et il y a des gens qui trouvent au fil de longues périodes de dix ans à quoi ils pourraient ressembler s’ils étaient qui ils étaient.

S’ils disaient, s’ils parlaient de leur être en le poussant vers l’avant et ils deviennent de plus en plus forts et nous ne connaissons pas  les limites à ça.

Et donc vous pouviez dire, eh bien, en partie peut-être la raison pour laquelle vous souffrez insupportablement peut être laissé à vos pieds parce que vous n’êtes pas tout ce que vous pourriez être et vous le savez.

Bien sûr, c’est une chose terrible à admettre et c’est une chose terrible à considérée mais il y a une vraie promesse là-dans parce que cela signifie que peut-être qu’il ya une autre façon dont vous pourriez regarder le monde et une autre façon dont vous pourriez agir dans le monde.

Donc ce que bous obtiendrez comme reflet sera bien meilleure que le reflet vous avez actuellement.

Je demande souvent aux étudiants combien d’heures par jour, vous gâchez ?  ou, combien d’heures par semaine vous gâchez ?

Et la réponse classique est quelque chose comme quatre à six heures par jour.

Vous savez, étudier de façon inefficace, regarder des vidéos sur You tube que non seulement vous ne voulez pas regarder, qui ne vous importent pas, qui vous font sentir mal à propos de les avoir regardées après que vous aillez fini, c’est surement quatre heurs juste là.

Maintenant si vous y pensez, c’est 20 à 25 heures par semaine, c’est 100 heures par mois, c’est deux semaines et demi complète de travail, c’est la moitié d’un an de travail.

Et si votre temps vaut 20$ de l’heure (ce qui est une sous-estimation totale), c’est probablement plus 50$ si vous pensez en terme de salaire différé.

Si vous gâchez 20 heures par semaine, vous gâchez 50.000$ par an. Vous faites ça là maintenant. C’est parce que vous êtes jeunes.

Gâchez 50.000$ par an est catastrophe bien grande pour vous que ça ne serait pour moi de les gâcher parce que vous je ne vais durer aussi longtemps que vous.

Et donc si votre vie n’est pas tout ce qu’elle pourrait être, vous pourriez et bien, qu’est ce qui se passerait si vous arrêter de gâcher les opportunités qui sont en face de vous.

Vous seriez, qui sait à quel point plus efficace. Vous seriez 10 fois plus efficace, 20 fois plus efficace.

C’est la distribution de PARETO.

Vous n’avez aucune idée à quel point efficace, les gens efficaces deviennent. C’est complètement hors des statistiques.

Et bien, si nous ressaisissons tous collectivement et que nous arrêtons de faire empirer les choses parce que ça c’est une autre chose que les gens font tout le temps.

Non seulement ils ne font pas ce qui devraient faire pour améliorer les choses, ils essaient activement d’empirer les choses parce qu’ils sont malveillants ou rancuniers ou malhonnêtes ou arrogants ou meurtriers ou génocidaires ou toutes ces choses toutes groupées ensemble dans un paquet absolument pathologique.

Si les gens arrêtaient de vraiment, vraiment essayer d’empirer les choses, nous n’avons aucune idée à quel point ils deviendraient meilleurs juste grâce à ça.

L’une des autres choses que j’ai souvent demandées à mes étudiants est :

Vous savez, il y a cette idée que les gens ont une conscience et vous savez ce qu’est la conscience. C’est ce sentiment ou cette  voix que vous avez dans votre tête jusque que vous ne fassiez quelque chose que vous saviez être stupide ; qui vous dit que vous ne devriez probablement pas faire cette chose stupide.

Vous n’êtes pas obligé de l’écouter assez bizarrement mais vous allez et le faites quand même et ensuite évidemment ce que la conscience vous a dit qu’il allait se passer, se produit inévitablement. Vous vous sentez encore plus stupide à propos de ça que vous ne vous seriez sentis si cela arrivait par accident parce que je savais que ça allait se produire ; j’ai eu un avertissement que ça allait se produire et je suis allé et je l’ai fais quand même.

Publicités

Et la chose drôle aussi est que cette conscience opère au sein des personnes et nous ne comprenons pas, vraiment pas ce que c’est.

Ce n’est pas seulement votre destin qui dépends  de si OUI ou NON vous vous ressaisissez et dans quelle mesure vous décidez que vous allez vivre votre propre véritable être.

Ce n’est seulement votre destin. C’est le destin de tout le monde avec qui vous êtes en réseau et donc et bien il y a sept milliards de personnes dans le monde. Nous allons  atteindre un maximum d’environ neuf milliards et ensuite ça déclinera rapidement. Et s’il y a sept milliards de personnes dans le monde, qui êtes vous ?

Vous n’êtes qu’un petit grain de poussière parmi ces sept milliards.

Donc ça n’a pas d’importe que vous faites ou ne faites pas mais ce n’est simplement pas le cas. C’est le mauvais modèle, parce que  vous êtes au centre d’un réseau. Vous êtes un nœud dans le réseau.

Bien sûr que c’est encore maintenant plus vrai avec les réseaux sociaux.

Vous connaitrez mille personnes au moins au cours de votre vie et ils connaîtront mille personnes chacune cela vous place à une personne d’un million et de deux personnes d’un milliard.

Donc c’est comme ça que vous êtes connectés. Et les choses que vous faites c’est comme laisser tomber une pierre dans un étang, les ondulations se déplacent vers l’extérieur et elles affectent les choses de façon que vous ne pouvez pas complètement comprendre et cela signifie que les choses que vous faites et que vous ne faites pas sont bien plus importantes que vous le pensez.

Et donc si vous prenez ça en compte, bien sûr la terreur de réaliser cela est que ce que vous faites commence à vraiment avoir de l’importance et vous pourriez dire et bien c’est mieux que de vivre une existence vide de sens. C’est que tout ça importe.

Mais je veux dire si vous vous posez vraiment la question, seriez vous sûr, si vous aviez le choix :

Je peux vivre sans aucune responsabilité, absolument aucune.

Le prix que je paie est que rien n’a d’importance ou je peux inverser et tout à de l’importance mais je dois prendre la responsabilité qui est associée à ça.

Ce n’est pas si évident pour moi que les gens prendraient le chemin qui a un sens.

Maintenant quand vous me dites que les Nihilistes ont souffert atrocement parce qu’il y a aucun sens dans leur vie et ils souffrent quand même.

OUI !….Mais l’avantage est qu’ils n’ont aucune responsabilité.

Donc c’est la récompense et je pense même que c’est leur motivation en disant eh bien je ne peux pas m’empêcher d’être Nihiliste.  Tous mes systèmes de croyance se sont écroulés.

Oui peut-être !  Peut-être que tu les a juste laissé s’écrouler parce que c’est plus facile que d’agir sur ses croyances. Et le prix que tu paies est une souffrance vide de sens mais tu peux toujours pleurnicher à propos de ça et les gens auront pitié de toi.

Et vous avez l’option de prendre le chemin du martyr et donc plutôt bon accord tout bien considéré surtout quand l’alternative est de supporter votre fardeau correctement et de vivre franchement dans le monde.

Eh bien, ce que Soljenitsyne a compris et beaucoup de personnes au 20è siècle est que si vous vivez une vie pathologique, vous faites d’une pathologie votre société et si suffisamment de gens font ça,  alors c’est l’enfer. Vraiment !

Vous pouvez lire l’archipel de Goulag (obtenir le livre ici)

Si vous avez le courage de faire ça,  vous verrez exactement à quoi ressemble l’enfer et ensuite vous pouvez décider si c’est un endroit que vous aimeriez visiter ou encore plus important si c’est un endroit que vous voulez visiter et y amener toute votre famille et vos amis, parce que c’est ce qui s’est passé au 20è siècle.

Merci de nous laisser des étoiles si vous avez apprécié cet article!

Note : 1 sur 5.

Publié par : BALDE Ismaila

Tel : +224 624 164 774

E-mail : plusdemotivation@gmail.com

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :