COMMENT CREER ET VENDRE UN PRODUIT REMARQUABLE SELON SETH GODIN

Qui est Seth Godin ?

Seth Godin (né le 23 juillet 1960) est un entrepreneur américain, ancien responsable du marketing direct de Yahoo, ainsi qu’un auteur et conférencier à succès sur des problématiques du marketing.

Il a notamment popularisé le thème du permission marketing (« marketing par permission », un mode d’approche de la communication/publicité qui demande l’autorisation des personnes ciblées, contrairement au « marketing par interruption »). La finalité du permission marketing est d’inciter le client à entrer puis à accepter des niveaux croissants de permission, c’est-à-dire de consentement vis-à-vis d’une marque ou d’un produit, via un programme de marketing relationnel.

Son livre Êtes-vous indispensable ?, publié en 2010, va au-delà du marketing pour venir aborder le développement personnel. Seth Godin a ensuite lancé le projet Domino avec Amazon et publié Poke the Box, puis Nous sommes tous singuliers, des livres exhortant à secouer le statu quo, se lancer et agir. En février 2012, il met en ligne sur son blog son nouveau manifeste « Stop Stealing Dreams », en téléchargement libre

Sommaire

a- INTRODUCTION

La courbe de diffusion des idées montre que le gros des ventes survient après l’adoption des produits par les consommateurs prêts à essayer la nouveauté. Les premiers adeptes créent pour la majorité précoce et tardive un environnement qui la rassure. Aucune vente en grande quantité n’est possible tant que les gens de la partie gauche de la courbe n’ont pas acheté le produit

L’idée essentielle en l’occurrence, c’est que la majorité des gens vous ignore. Toujours. Ceux qui composent la majorité précoce et tardive suivent les avis les plus classiques mais ne s’occupe pas de vos innovations. Lorsqu’on lance un nouveau produit, il est très tentant d’oublier la partie gauche de la courbe pour se jeter sur le centre, si appétissant. Mais ça ne marche plus.

b- LES 4 ÉTAPES DE DIFFUSION D’UN NOUVEAU PRODUIT

Quel que soit le secteur, les nouveaux produits et services qui ont du succès passent par tous les étapes suivantes. Ils sont d’abord achetés par les innovateurs, les gens qui aiment être les premiers à posséder une nouveauté. Ils n’en ont pas nécessairement besoin ; ils veulent l’avoir tout simplement. Les innovateurs sont tous ceux qui s’assoient au premier rang des défilés de mode, qui vont au salon internet World et qui lisent des revues branchées.

Les innovateurs sont suivis, sur la courbe de Moore par les premiers adeptes (ceux qui adoptent les produits nouveaux, pas ceux qui les adaptent, ce qui serait exactement l’inverse non ?). Ce sont les gens pour qui un nouveau produit est effectivement utile et qui tiennent à avoir une longueur d’avance sur le reste de la population.

Après les premiers adeptes viennent la majorité précoce et la majorité tardive. Ces consommateurs ne sont pas nécessairement à la recherche de nouveaux produits ou services, mais si un assez grand nombre de gens dans leur entourage essaient votre produit et en parlent, ils en feront probablement autant.

Il y a deux choses essentielles à comprendre à propos de ce groupe important et rentable.

Premièrement, ces gens ont le don de vous ignorer. Ils sont aux prises avec des problèmes beaucoup plus graves que ceux que votre produit peut résoudre et sont pas du tout prêts à prendre le temps de vous écouter.

Deuxièmement, souvent ils n’écoutent même pas les innovateurs de la partie gauche de la courbe. La majorité précoce et tardive veut des procédures claires, des routines et une sécurité qu’offrent rarement les nouveaux produits. Un nombre incalculable de produits n’atteint jamais ces personnes. Si elles n’ont même pas l’intention d’écouter leurs amis, pourquoi vous écouteraient-elles, vous ?

Enfin, il reste les retardataires, ceux qui décident d’acheter un magnétoscope quand tout le monde se met au DVD. Ils n’utilisent aucun produit nouveau tant que celui dont ils ont l’habitude n’est pas devenu totalement obsolète ou introuvable.

Seuls les audacieux ceux qui propagent les idées, ceux de la partie gauche de la courbe, sont prêts à vous écouter.

c- CE QU’IL FAUT SAVOIR

Personne ne va s’empresser de s’adapter à votre produit. La majorité des consommateurs sont heureux, accros et fidèles à ce qu’ils possèdent. Ils ne cherchent pas à remplacer quoi que ce soit, ils n’aiment pas devoir s’adapter à quelque chose de nouveau, et vous n’avez pas le pouvoir de les y obliger.

Votre seule chance, c’est de vendre votre produit aux personnes qui aiment le changement, qui apprécient les nouveautés, qui recherchent justement ce que vous vendez. Puis vous pouvez espérer que l’idée fera son chemin, passant des premiers adeptes aux autres catégories de la courbe. Une fois que les premiers adeptes auront adopté votre produit, ce sont eux qui le vendront à la majorité précoce, pas vous. Et ils le vendront mal. (Moore explique en long et en large comment se déplacer sur le reste de la courbe dans le livre Crossing the Chasm.

Vous devez donc concevoir un produit suffisamment remarquable pour attirer les premiers adeptes mais suffisamment flexible et attrayant pour qu’ils puissent facilement propager l’idée au reste de la courbe.

d- LES 8 CONSEILS POUR CRÉER UN PRODUIT REMARQUABLE

#1 Faites un pas de plus, ou même deux. Identifiez un concurrent qu’on considère en général comme d’avant-garde et dépassez-le. Peu importe ce qu’il fait, faites plus, mieux ou le contraire de ce qu’il fait.

#2. Votre produit est-il plus ordinaire que le sel ? Probablement pas. Alors trouvez 10 façons de modifier (pas la mode) pour rendre attrayant à une partie de votre public.

#3 Pensez petit. L’un des vestiges du complexe télé-industriel est le besoin de penser « masse ». Si le produit ne plait pas à tout le monde, c’est qu’il ne le mérite pas. Ce n’est pas vrai. Pensez au plus petit marché concevable et pensez à un produit qui pourra le séduire pour son côté remarquable. Puis foncez.

#4 Externalisez. Si la production vous fait des histoires parce que vous voulez rajeunir le produit, allez ailleurs. Il y a plein d’ateliers qui ne demandent qu’à le fabriquer. Lorsqu’il sera populaire, vos ingénieurs seront probablement bien heureux de le reprendre.

#5 Obtenez la permission de vos clients de communiquer avec eux. Sans les flirtes de la publicité, des grossistes et détaillants, vous pouvez créer des produits chocs.

#6 Imitez. Ce qui se fait se non pas dans votre secteur mais dans un autre. Trouvez un secteur plus banal, ordinaire, ennuyeux que le vôtre, découvrez qui se démarque (se sera vite fait) et faits comme lui.

#7     Trouvez des choses qui ne se font pas dans votre secteur et faites-les. JetBlue a presque institué un code vestimentaire pour ses passagers. Cette compagnie jongle encore avec l’idée d’offrir un billet d’avion gratuit à la personne la mieux habillée à bord de l’avion.

Un chirurgien plasticien pourrait offrir des bons-cadeaux. Un éditeur de livres pourrait offrir un livre en solde. Stew Léonard a cessé de mettre les fraises en barquette et a laissé les clients cueillir eux-mêmes les fruits : les ventes ont doublé.

#8      Posez-vous la question : « Pourquoi pas ? ». Presque tout ce que vous ne faites pas justifier. Presque tout ce que vous ne faites pas vient de la peur ou de l’inertie ou du fait que personne n’a posé la question : « Pourquoi pas ? »

Vous devez lire ces livres (cliquez sur l’image)

Publié par : Baldé Ismaila

TEL : 00224 624 16 47 74

E-mail : Entrepreneuriat@reussite2224.com

Note : 1 sur 5.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s